→ Subscribe

À propos

L’auteur

Gwendal, formation en histoire et en journalisme. Enchanté.

Manie : remplir les marges de ses cahiers avec des petits mickeys et les redessiner avec amour sur ordinateur. Puis jouer à « Ou est Charlie ? » en les entassant par centaines dans des grands dessins.

Défaut : Incapacité totale à jouer d’un instrument ou utiliser une caméra mais passion dévorante pour le cinéma et la musique. Quand ce n’est pas la zoologie ou la BD.

Complication : La découverte du net n’a fait qu’amplifier ces tares, le patient s’amusant à dénicher de nouvelles « sous-cultures » susceptibles de le plonger dans des transes auditives et visuelles.

Si vous souhaitez me contacter, il suffit de remplir ce formulaire. Elle est pas belle la vie ?

Le site

Pourquoi Centrifugue ? Pour s’échapper du centre. Explorer la périphérie.
Un résumé qui peut se compléter par ce schéma représentant la loi de proximité, que l’on enseigne dans les écoles de journalisme.

Au centre l’auditeur/lecteur/téléspectateur. Plus le sujet est près de lui, plus il est susceptible de l’intéresser. Revers de la médaille, les sujets à la périphérie (hors actualité exceptionnelle) n’ont presque aucune chance de se retrouver à la une des médias généralistes et ainsi d’être connus par le lecteur. Le risque est alors de réduire l’horizon au seul centre. Ce qui est fort dommage, vous l’avouerez.

Le but ici est donc d’essayer de faire des allers-retours entre centre (vous, le lecteur) et périphérie (les sujets). En somme, je ne souhaite pas vous noyer dans des considérations expertes mais vous offrir, à ma modeste échelle, une porte d’entrée vers des artistes ou des styles rencontrés au gré de mes voyages aux confins de l’Internet.  Cependant j’essaierai de fournir, grâce à la magie des liens hypertextes, les ressources présentes sur le net pour les plus curieux ou passionnés d’entre vous.

Les projets

Débutée comme un « simple blog de journaliste » avec des chroniques culturelles, l’expérience Centrifugue a subi plusieurs mutations (et j’espère qu’elle en sera suivie d’autres !) mais toutes dans une logique similaire : Tout est lié !

Le plus évident est bien sur le lien entre dessin et texte, que cela se traduise par l’illustration de mes propres articles (Comme celui sur le Centipède) ou la section crobard, sur la colonne de droite, qui point vers ma galerie Flickr.

Mais, avec la découverte des possibilités d’internet, et en particulier les liens hypertextes, j’ai également ajouté à Centrifugue une partie documentation, via les (nombreux) liens que vous trouverez dans les articles ou mes comptes Delicious et Diigo.  Outre son côté pratique pour le lecteur, ce choix m’enlève ce fardeau du « journaliste qui connait tout » (alors qu’il effleure trop souvent le sujet).

Dernièrement, j’ai également démarré l’archivage de mes « images démentielles » sur la musique, la peinture, les animaux, l’absurde, etc. Une manière de combiner mon goût pour l’image, mes passions multiples et l’information.

Pour plus de détails sur ces projets, je vous renvoie à Chaos graphique sur toile ou de la mutation de Centrifugue bis et « Tout est lié ! » ou De la mutation de Centrifugue

Les articles

La plupart (pour l’instant :) ) de ces articles ont initialement été publiés sur les blogs musique et BD/high-tech du journal La Voix du Nord. Ayant terminé mon contrat dans ce journal, ce nouveau blog me permet de désormais de rassembler mes textes (et mes dessins) en un seul lieu.


Page last updated on 24 septembre 2013 at 17 h 53 min