Bwitologie : le tardigrade

février 7th, 20125:41 @

1


Bwitologie : le tardigrade

Retour express du professeur Graznok avec un animal peu commun : le tardigrade.

Mes enfants bonjour ! Aujourd’hui, je vais vous présenter un animal étonnant et, à ce titre, fascinant : le tardigrade. Vous ne l’avez sûrement jamais croisé au zoo mais il vit partout où eau et végétaux se trouvent. Il vous faudra cependant vous munir d’un microscope pour admirer cette bête rondouillarde,également appelée “ourson d’eau”. Dotée de huit pattes et d’une carapace, sa taille varie en effet de 50 microns à 1,2 mm.

Plus que sa taille cependant, c’est sa capacité à survivre dans les conditions les plus extrêmes qui étonne. Le tardigrade résiste en effet à des températures extrêmes (de -273 °C à +150°C) et à des pressions prodigieuses (il pourrait vivre à 60.000 m de profondeur !). Mieux encore, il est capable de survivre dans l’espace. C’est ce qu’ont pu observer des scientifiques lors du programme Tardis en 2007, expédiant en orbite, dans une fusée russe, quatre espèces de ce fier animal. De retour sur terre, la plupart d’entre eux avaient survécu au vide spatial et au bombardement de rayons ultraviolets, pourtant mortels pour les êtres vivants.

La clé de cette résistance ? La crytobiose. Tel un produit lyophilisé, le tardigrade enlève toute l’eau de son corps et la remplace par un sucre qu’il produit. Le sucre agit un peu comme un antigel, conservant l’animal dans l’attente de jours meilleurs. Le record actuel, en laboratoire, a vu un tardigrade se réveiller huit ans après ! Et ce n’est pas tout : il est également capable de reconstruire ses chromosomes détruits par les rayonnements (comme lorsque que vous restez trop longtemps au soleil, ou qu’un patient est soigné pour un cancer). Ce mécanisme est encore une énigme pour les chercheurs mais il pourrait à terme nous être très utile en médecine.

Capable de vivre dans des conditions inconnues sur terre et posant problème pour le classer parmi les êtres vivants, le tardigrade ne serait-il pas alors d’origine extraterrestre ? C’est une hypothèse pour certains scientifiques qui pensent que l’animal aurait pu survivre à un voyage dans l’espace, et peupler notre planète il y a des millions d’années sur notre planète. Le mystère demeure encore entier mais rien ne vous empêche d’imaginer un ourson minuscule chevauchant fièrement son destrier la prochaine fois que vous verrez une étoile filante.

Dessin : Gwen

Texte : Pr Graznok

 

Pendant que vous y êtes, lisez aussi :