→ Subscribe
Dischord Records : le noyau dur de Washington DC 1/2 →  janvier 6, 2012

Témoin et accompagnateur de l'explosion de la scène hardcore de Washington au début des années 80 et de sa transformation durant les années 90 avec le emocore, le label Dischord a fait cracher les enceintes avec les morceaux de Minor Threat, Fugazi, Youth Brigade ou Iron Cross. Et de révéler au grand public des musiciens comme Brian Baker, guitariste du groupe punk Bad Religion, Henry Rollins (que l'on a pu voir dans la 2e saison de Sons of Anarchy) ou un certain Dave Grohl, qui officiait dans Nirvana. Petit aperçu de ce label mythique en deux parties.

Quelques grammes de brutalité dans un monde de finesse (2/2) : le death metal →  décembre 28, 2011

Après avoir donné un petit apercu du grindcore, passons donc à son frère, tout aussi énervé mais plus vicieux : le death metal. Né en Floride dans les années 80, il prolonge la vague thrash metal (Slayer, Metallica, etc.). Proche du grindcore par l'imaginaire développé et une musique combinant vitesse et impact, le death a apporté sa pierre au métal grâce à son approche "chirurgicale". Une petite exploration s'impose donc, ou, plus approprié, une plongée dans ses entrailles.

Quelques grammes de brutalité dans un monde de finesse (1/2) : le grindcore →  novembre 2, 2011

Plus vite, plus fort : ce leitmotiv avait requinqué au début des années 80 le punk avec l'émergence de la vague hardcore (Bad Brains, Minor Threat ou Black Flag) et le metal avec le thrash (Slayer, Megadeth ou Metallica). Mais, à l'abri des regards, des petits frères encore plus enragés n'allaient pas tarder à leur emboiter le pas : le grindcore et le death metal. Blastbeats, growls, riffs sursaturés et autres hurlements de possédés allaient ainsi s'abattre sur le public pour le plus grand bonheur de nos cervicales, parées au headbanging. Pour débuter les hostilités, et affinités obligent, commençons par un petit tour au pays du grindcore.

All Go No Slow : la voix des fans de punk-hardcore →  octobre 24, 2011

Tous les dimanches depuis maintenant 5 ans, Mike, un fan américain de punk-hardcore, distille sur Internet son émission de radio faite à la maison : All Go No Slow. Soit désormais plus de 185 épisodes d'environ 45 mn dévolus à ce genre musical peu médiatisé mais qui, depuis plus de 30 ans, résiste à l'oubli et se reinvente constamment grâce à la passion qui anime des amateurs. Rencontre. (NDR : les phrases entre crochets dans l'interview ont été rajoutées dans un but d'explication et/ou de précision)

Le petit guide sur George Orwell →  octobre 20, 2011

Fidèle à la mission de vous faire visiter le cerveau dément de Gwen les splendeurs de ce monde, il fallait bien incorporer Orwell à l’oeuvre centrifugueuse. Car ce chic type fut une inspiration pour votre serviteur pendant ses vertes années. Quand j’imaginais le journalisme comme une aventure, faite de sueur et d’engagement. Depuis, l’âge et le CUEJ aidant, je sais que je ne serai jamais un journaliste total, de la trempe des Joseph Kessel, Gunther Walraff et autres Robert Namias. Mais je m’accroche toujours à cet horizon du journalisme total et, bien installé derrière mon écran, voila que je me décide à ouvrir une porte vers le monde d’Orwell. Après vous.

Le (tout) petit guide de la musique indienne →  octobre 19, 2011

Si le précédent guide sur le trip-hop pouvait aider un tant soit peu à cerner ce courant musical, en faire de même pour la musique indienne est un pari perdu d'avance. Entre la production pléthorique de Bollywood et la tradition musicale multiséculaire, autant résumer la musique classique sur un post-it. Mais comme votre serviteur aime les causes perdues, voici tout de même quelques sites et artistes qui vous permettront de découvrir un peu mieux cette musique.

Bwitologie : le requin (2/2) →  octobre 5, 2011

Deuxième partie de l’exposé du professeur Graznok consacré au requin. Figure incontestée et incontestable dans le domaine pointu de la bwitologie, notre cher professeur, après avoir soulevé les caractéristiques si particulières de cette bêêêête, se penche sur l’image que s'en fait l'homme. Des iles Hawaï au Golfe de Guinée, du chef d’oeuvre cinématographique au nanar de compétition, plongez avec lui dans notre inconscient collectif !

La vie de Jésus 2/3 →  septembre 24, 2011

Fidèles lecteurs de Centrifugue, bonjour ! Après une semaine au suspens insoutenable, voici la deuxième partie des aventures de Jésus retranscrites par mon talentueux collègue John Malback. Tombant de Charybde en Scylla, l’infortuné fils de dieu a encore bien des soucis. Mais je vous laisse les découvrir via ces splendides illustrations dont le dessinateur Fred […]

Grunge, le son de la génération X (1985-1995) : les influences musicales →  septembre 21, 2011

Deuxième partie de la chronique consacrée au grunge lancée cet été et, chers lecteurs de Centrifugue, place cette fois aux influences musicales qui ont sculpté ce mouvement plein de rage, de desespoir et de bière tiède. Mais je laisse ma place à mon estimé confrère Croquemart, aka Ston3r, qui a prouvé ces dons de guide à l'oreille perçante et aux phrases délicatement chantournées. Allez hop, je m'efface, et place au spécialiste.

Le petit guide internet du trip hop →  septembre 20, 2011

Petite incartade aux pilonnages de fûts et autres riffs dévastateurs, place est donnée dans cet article à un courant beaucoup plus calme et planant : le trip-hop. Né dans les années 90 dans la région de Bristol, ce style, inspiré du hip hop mais prônant l'éclectisme, s'est fait connaître par des groupes comme Tricky, DJ Cam, Massive Attack ou Portishead. Pas question cependant de dresser ici un historique détaillé du mouvement mais plutôt de faciliter la découverte de ce style en compilant les liens les plus intéressants sur la Toile.