Mème pas mal : la witch house

Chers lecteurs de Centrifugue, vous ne l’attendiez plus mais voici enfin un nouvel article de votre serviteur, consacré aujourd’hui à la witch house. J’en causais il n’y a pas longtemps mais il devient difficile pour moi de trouver matière digne à nouvel article en ce moment. Un objet culturel suffisamment bizarre pour m’interpeller, et qui n’a pas déjà été traité en long en large et en travers sur les internets. Mais, justement, la musique witch house me redonne en ce moment l’envie de taper des phrases interminables. Alors profitons-en, et décollons sur notre balai direction le prochain paragraphe !

21 février 2013

Joe Dante : Cinq films pour cerner un (autre) génie

« Joe Dante ? Le type qui a réalisé Gremlins ? On commence à faire dans le mainstream de la périphérie par ici ? » Et bien oui, ca arrive parfois. Car ce réalisateur a marqué durablement votre serviteur (comme un palanquée de trentenaires) par ses charges contre le mercantilisme, son humour déjanté digne des cartoons, et une tendresse et une sincérité indéfectibles pour les sujets traités dans ses films. Et si je n’oublie pas ceux qui le connaissent pas encore, avec des conseils de lecture que vous trouverez à la fin de cet article, le besoin s’est fait sentir de braquer la lumière sur cinq films peu connus du monsieur : Hollywood Boulevard, La Quatrième dimension, le film, Les Banlieusards, Panique à Florida Beach et La Seconde Guerre Civile. C’est partiiiiiii !

7 février 2013

Bwitologie : yokai, bakemono et autres monstres japonais

Cela faisait un moment que je n’avais pas reparlé du Japon. Or, tout comme croiser les effluves, c’est mal. Une faute désormais réparée avec un petit sujet sur les yokais. Un terme un peu fourre-tout qui regroupe esprits, démons et autres monstres propres à la culture animiste japonaise. Pas de description exhaustive ici, mais plutot une invitation à la rencontre de ces bêtes étranges, que cela soit par la fenêtre du web, du dessin ou du cinéma. Ikimasho!

10 janvier 2013

Mème pas mal : Alexandre Astier

Merveilleux lecteurs de Centrifugue, bonjour ! Et avant de partir dans des phrases sans fin, je vous présente mes voeux de bonheur pour cette année. Ceci étant fait, continuons sur la route chaotique de mes pensées avec un Mème pas mal consacré aujourd’hui à une personne que vous devriez tous connaitre : Alexandre Astier, créateur (entre autres) de la série Kaamelott. Choix un peu bizarre, voire paradoxal, pour un site consacré aux périphéries culturelles. Mais avant de pousser des cris d’orfraie face à ce retournement de veste, rendons-nous au paragraphe suivant.

4 janvier 2013

Daria : ma misanthrope bien-aimée

Ah, Daria. Une héroine qui accompagna moults gens dans cette période frustrante qu’est l’adolescence. Cynique, sarcastique, imperméable à la futilité. De quoi tomber amoureux. Ou du moins vouloir aborder cette série animée ici, sur Centrifugue. Le doute m’a taraudé longtemps car Daria, diffusée sur MTV, bénéficie d’une célébrité certaine (du moins chez les plus de 25 ans) et, à ce titre, n’est pas à proprement parler un sujet “périphérique”. Cependant, après m’être enfin enquillé l’intégralité des épisodes (et dans le bon ordre), la qualité de la série m’a définitivement convaincu : féminisme, témoignage sur l’ultime génération X des années 90 et influences artistiques sont autant de points sur lesquels s’attarder un instant. Hey ! Ho ! let’s go !

28 décembre 2012

Balade dans la galaxie Beastie Boys (4/4)

Je ne pensais pas y arriver quand je m’y suis attelé mais voici la quatrième et dernière partie du guide galactique consacré au plus grand groupe de la terre (enfin de la mienne) : les Beastie Boys ! Au menu aujourd’hui, ressources sur le net, voyage beastie-esque à travers les arts et sélection rigoureusement personnelle de morceaux du groupe. Allez, zou !

20 décembre 2012

Dieux aztèques : Attrapez-les tous !

Talentueux lecteurs de Centrifugue, je vous salue ! Quand il s’agit de se lancer dans un projet aussi dantesque qu’inutile, vous devez désormais savoir que le taulier de ce site n’est jamais le dernier. Et celui qui m’obnubile actuellement est, je crois, en train d’atteindre le niveau de démence de mes grands dessins. Figurez vous que j’ai décidé de faire un panthéon aztèque à ma sauce. Une entreprise qui me permet de marier dessin, histoire, visualisation de données, folie douce et chasse aux Pokemon. Mais pour en savoir plus sur cet éminent travail, rendez-vous au paragraphe suivant.

13 décembre 2012

« Tout est lié ! » ou De la mutation de Centrifugue

Les lecteurs attentifs de ce blog auront remarqué que, depuis quelques semaines, je n’hésite pas à quérir l’aide d’éléments extérieurs pour publier des articles. Dernier exemple en date, le Professeur Graznok, titulaire d’une chaire de bwitologie, qui reviendra à l’occasion nous présenter des bêtes étranges mais ô combien passionnantes.
Et les lecteur attentifs, mais à l’esprit mal tourné, de se dire que c’est une fabuleuse idée de ma part pour en faire encore moins. En quoi ils n’auraient pas tort. Car faire bosser les autres à sa place est une joie sans cesse renouvelée.
Mais leur vision serait incomplète. Cette absence (toute relative) n’était en effet due qu’à l’absorption de mon esprit et de mon énergie créative dans un projet nouveau : une galerie d’images démentielles.

6 décembre 2012

Mème pas mal : Keith Haring

Fidèles lecteur, bonjour ! Je réactive une rubrique laissée en jachère ces derniers temps, à savoir Mème pas mal, car aujourd’hui j’avais envie de vous m’entretenir avec vous d’un chic type à lunettes, et emblème des années 80 dans ce qu’elles pouvaient avoir d’enthousiasmantes : Keith Haring. Un mec qui a eu le culot de me piquer mes idées alors que j’étais à peine né. Mais l’artiste total que je suis se doit d’être magnanime de temps à autre. Suivez donc le guide !

29 novembre 2012

Discordianisme : le come-back du retour de la vengeance

Fidèles et estimés lecteurs, mes hommages. Aujourd’hui est un jour un peu particulier car il ouvre, je l’espère, une nouvelle ère pour ce site, celle de la collaboration. C’est en effet, avec le concours du merveilleux webzine bizarriste Tryangle, et son grand chef Théodore Brutal, que j’ai la fierté de vous présenter une nouvelle version de la carte heuristique consacrée au discordianisme. Mais pour tout savoir sur ce projet mirifique, sautons d’un étage.

6 novembre 2012