→ Subscribe


Browsing Category »Cinéma« Follow This Topic

Repack : les aventuriers des films perdus →  décembre 10, 2011

Petits bijoux de l’animation, oeuvres baroques du récemment disparu Ken Russell, épisodes cultes de L’Oeil du Cyclone, films policiers et westerns italiens de la grande époque, documentaires oubliés ou nanars cinq étoiles,... Autant de créations artistiques qui ont, il y a quelques dizaines d’années de cela, marqué durablement le spectateur avide d’expériences en tous genres. Oui mais voila, bien souvent celles-ci ne sont plus que des souvenirs auxquels on repense la larme à l’oeil. VHS ensevelies dans les rayons d’un Cash Affaires, scène manquantes pour cause de réédition sauvage, unique diffusion un soir à la télévision, absence d’une édition DVD en magasin, ces oeuvres sont marquées du sceau “Introuvable”. Une fatalité que certains passionnés ont cependant décidé de combattre en proposant, grâce à la magie des Internettes, ces trésors archéologiques enfouis. Partons donc à la rencontre de ces Indiana Jones des temps modernes. Tatalata tatataaa !

Cléopâtre : la rêverie animée de Tezuka →  novembre 23, 2011

Le lecteur fidèle le sait probablement déjà, mais la découverte (tardive) de l’oeuvre de Tezuka fut une magnifique claque dans la figure pour votre serviteur. Ce type est un génie, de la stature d’un Leonard de Vinci, point barre. J’essaie depuis de rattraper mes lacunes en découvrant son oeuvre gigantesque et voici qu’il y a peu, en parcourant les internettes, je suis tombé sur son adaptation très personnelle de l’histoire de Cléopâtre (Alias Kureopatora en japonais). Deuxième film de la trilogie Animerama, pionnière de l’animation pour adulte au Japon, l'oeuvre de Tezuka et Yamamoto est déconcertante, drôle, crue, poétique. Et bordélique. Aussi avait elle tout pour trôner en ces lieux. Sautons donc dans la DeLorean et direction l’Antiquité sauce wasabi. Banzaï !

Mème pas mal : Benoît Poelvoorde →  mars 30, 2011

Nouvel épisode de notre rubrique Mème pas mal, consacré aujourd’hui à Benoît Poelvoorde. Un peu comme pour le papier sur Franquin, ce choix n’est pas évident car l’acteur belge a acquis depuis quelques années une reconnaissance populaire (notamment avec Podium ou Astérix aux Jeux Olympiques). Je vais donc vous éviter un texte exhaustif sur lui et m’attacher plutôt à vous faire découvrir Modèle déposé. Un spectacle qui devrait ravir les fans du Poelvoorde irrévérencieux et délicieusement détestable.