Bill Murray : cinq films pour cerner le génie

Lost in Translation, Un jour sans fin, SOS Fantômes, Broken Flowers, La vie aquatique. Points communs : deux. Des films excellents. Et Bill Murray joue dedans. De là à en déduire que Bill Murray est excellent, c’est un pas que je franchis allègrement, aidé par mon enthousiasme et mes jugements aussi hâtifs que tranchés. Mais comme nous sommes sur Centrifugue, je laisserai à plus talentueux que moi le soin de vous parler de ces films. . Et votre serviteur de se lancer ainsi dans la présentation de cinq autres longs-métrages méconnus, à tort ou à raison, mais qui nous en apprennent beaucoup sur un grand monsieur au talent aujourd’hui reconnu.

16 octobre 2012

Interview : Killers, les flibustiers du metal français

Tâche ardue pour moi que de vous présenter Killers, l’un (si ce n’est le) plus ancien groupe de metal français en activité. Je ne pourrai en effet vous narrer mes souvenirs adolescents où, vêtu d’un t-shirt Iron Maiden, je secouais ma crinière de feu au son du groupe de Bruno Dolheguy. Non, moi à l’époque j’étais un punk à roulettes (ou plutot à palmes de bodyboard) et le metal ca me passait au-dessus de la tete. Bien heureusement j’ai suivi depuis une rééducation musicale prodiguée par mes camarades et le metal est devenu mon ami. J’allume depuis une bougie chaque soir en l’honneur de Saint Lemmy mais au fond de moi je rageais de ne pas trouver une pareille icône en cette douce France.

Et la lumière vint, il y a de cela quelques années, de mon camarade et estimé metaleux Youen qui me prêta Habemus Metal de Killers. Festival de guitares virtuoses et agressives, batterie nerveuse comme dans le punk, un côté épique et des paroles en français aussi bien troussées que celles de Reuno de Lofofora : j’étais converti.

9 octobre 2012

Back to California : Géographie des mots

Mes amis, bonjour, et bienvenue dans ce nouvel épisode de mon reportage en (léger) différé sur San Francisco. Au programme cette semaine, retour à la case street art avec un artiste anonyme qui m’a intrigué, alors que j’arpentais les rues de la Cité près de la baie.

4 octobre 2012

Catch et cirque : un article graphique

Chers lecteurs, cela m’aura pris du temps mais, aujourd’hui, prenant mon courage à deux mains, je me dois de vous faire une confession. J’aime… le catch. Je vous vois déjà, votre regard consterné et légèrement peiné. Vous demandant comment un être d’une telle qualité a t-il pu sombrer dans le culte de cette pratique réprouvée par la morale. Et ce allant même jusqu’à passer plusieurs semaines à réaliser un article graphique sur ce sujet. Comment ? Pourquoi ? Est-ce transmissible ? Est-ce curable ? Vous le saurez après ces quelques messages publicitaires.

20 septembre 2012

« Bizaarcore », vous avez dit « Bizaarcore » ? Comme c’est étrange…

Bizarcore (ou Bizaaaarcore c’est selon). Un néologisme dont l’intéret principal (outre de pouvoir clamer qu’il est de mon invention personnelle) est d’englober les quelques groupes dont je m’apprète à vous causer. Six and Violence, Ludichrist, Scatterbrain ou Mucky Pup, des noms peu connus mais qui ont tous en commun l’amour du gros son, la fusion des syles et l’humour, aussi absurde et régressif soit-il. Une bouffée d’air frais dans le milieu hardcore-metal, trop souvent limité à son aspect revendicatif ou sombre.

14 septembre 2012

Dr Dre ou le remède par le Beat (3/5) : vers l’infini et au-delà (1996-2003)

Chers lecteurs, bonjour ! Ici, à Centrifugue, on aime faire les choses bien. Ce qui demande un temps certain afin de pouvoir fouiller les tréfonds du net, croiser les sources ou boire une bière. Suivant ce principe, mon estimé confrère Moyenman s’est attelé, il y a quelques mois déjà, à dresser le portrait de Dr Dre, son idole. Après deux premières parties qui ont réussi – exploit ! – à me faire apprécier le hip hop West Coast, voici donc la suite de cette chanson de gestes qui s’attarde cette fois sur son label Aftermath Entertainment, sa collaboration avec Eminemen ou son chef-d’oeuvre, Chronic 2001. Mais je m’esquive, et laisse la place au spécialiste du groove. C’est à vous, Moyenman !

6 septembre 2012