De la mutation de Centrifugue quater : le dessin-article

mars 21st, 201110:39 @

0


De la mutation de Centrifugue quater : le dessin-article

Encore du neuf sur Centrifugue.fr avec un fantabuleux nouveau concept : le dessin-article. Et quoi de mieux que de débuter avec l’un de mes groupes préférés : Bad Brains 1. Pour en savoir plus, rien de plus simple : passez au deuxième paragraphe.

La génèse

Ceux qui suivent régulièrement ce blog (ou même les malheureux qui débarquent sur la page d’accueil et s’en retournent aussitôt) auront certainement remarqué mon intérêt pour l’illustration. Intérêt qui n’a d’égal que mon goût pour les sujets périphériques. Depuis la création de ce blog il y a déja plus d’un an (Tudieu, ca file !) je tente donc de marier ces deux passions. Ce fut notamment le cas des articles sur les yokais ou sur le blog Women, snakes and Stalkers.

Reste que la combinaison texte-dessin n’en était pas vraiment une. Plutôt une juxtaposition. Un moyen d’aérer un peu mes textes sans fin et, accessoirement, de vous ravir les rétines. Rien de très neuf par rapport au support papier. Il fallait donc aller plus loin.

En y repensant, cette idée remonte à plus de cinq ans. Du temps de mon école de journalisme. Inutile de vous préciser que ce concept fut accueilli chaleureusement par l’encadrement de l’école. Ce qui me motiva à le mettre de côté en attendant des jours meilleurs.

Et ces jours meilleurs sont enfin arrivés. Pour plusieurs raisons. J’ai d’abord, et ce fut le plus ardu, repris goût à l’écriture. Et avec le nombre d’articles publiés sur ce blog (On dépasse désormais les 70), ca me parait bien parti 2. J’ai découvert de plus, il y a quelques années, le dessin en vectoriel. Ce qui  me permet dorénavant d’assouvir mon vice pour la copie.

Mais le déclic, je le dois probablement à l’ami Timothy Leary. Vu l’ampleur du sujet, j’ai bien essayé de vous rendre cela digeste en vous proposant plusieurs parties. Mais, devant l’afflux d’informations, et surtout le nombre d’interconnexions entre elles, le texte brut montre, à mon sens, ses limites.  Car il ne permet pas de donner une vue d’ensemble au lecteur qui n’aurait pas l’envie de se farcir mes pavés hallucinés.

D’où l’idée d’une approche visuelle, et le besoin de faire un test.

Bad Brains, le dessin-article

badbrainsarticledessin

Cliquez sur l’image pour voir le dessin article en grand sur ma galerie Flickr

Passons mes angoisses créatrices et penchons-nous plutôt sur le sujet qui nous intéresse aujourd’hui : ce dessin-article consacré à Bad Brains. Génial groupe de punk-hardcore américain, Bad Brains a déjà eu l’honneur d’un article sur Centrifugue 3 et dispose même d’une section dans ma galerie d’images démentielles.

Ne restait plus, finalement qu’à marier les deux. Ce que j’ai fait en reproduisant les photos dont je disposais et en relevant les informations présentes dans mon article et dignes d’intérêt. Je vous fais grâce de la phase de mise en place des différents éléments pour mieux vous faire faire le tour du propriétaire.

En explorant ce dessin-article, vous trouverez ainsi plusieurs petits textes vous présentant l’histoire du groupe, ses membres, son style, ses inspirations ainsi que leur influence sur des artistes plus connus, comme Mos Def, Dave Grohl ou Adam Yauch des Beastie Boys.

Avec ce dessin-article, vous devriez ainsi avoir une petite idée de Bad Brains. Et peut-être pourrez vous bientôt l’arborer fièrement sur le mur de votre living room. Mais ca manque un peu de liens pour aller plus loin tout ca.

D’où l’idée de rendre ce dessin-article interactif par la magie des liens hypertexte, dont j’abuse allègrement sur ce blog. Même si j’espère pouvoir vous offrir une interface plus agréable à l’avenir, j’ai ainsi utilisé le système de notes sur Flickr pour vous proposer ces liens.

Vous n’avez ainsi qu’à passer le curseur de votre souris sur une zone du dessin-article pour vous voir proposer des infos supplémentaires. Cela pourra être au choix des morceaux de Bad Brains, des articles publiés sur Centrifugue ou ailleurs et  développant les informations apportées ou encore les sources que j’ai utilisées pour réaliser les différents dessins.

Je vous laisse donc explorer vous-même ce dessin-article. En espérant que je trouve le temps nécessaire pour d’autres expérimentations. Et pousser cette vision, restée jusqu’ici bloquée dans mon cerveau, encore plus loin. Vers l’infini, et au delà !

Pendant que vous y êtes, lisez aussi :

Notes:

  1. Ce qui nous change des Beastie Boys
  2. Même si je touche du bois
  3. Et même avant, sur le blog de La Voix du Nord