La vie de Jésus 1/3

septembre 12th, 20113:25 @

5


La vie de Jésus 1/3

Décidément tout arrive sur ce modeste site. Même les miracles ! Suite à une traversée du désert en solitaire pendant plus d’un an, voici que la sainte parole de Centrifugue trouve écho dans le coeur de camarades estimés et de bonne volonté. Après les conseils avisés d’un thrasheur, l’érudition grunge du fils spirituel de Lemmy et les affrontements titanesques avec Moyenman, auxquels vous avez pu assister dernièrement, voici qu’un autre apôtre s’avance en ces lieux. Et il a (lui aussi) le malheur d’être doué.

Mais laissez moi vous présenter le sieur John Malback. Egalement appelé Blondin, ce dernier a été blanchi sous le harnais par des aventures épiques, faites de coups de crayon gris rageurs et de lancers de dés impitoyables. Un entrainement digne d’un Conan qui lui a forgé de magnifiques hémisphères cérébraux, propres à déverser son imaginaire sur ses malheureux ennemis.

Et voici donc que ce John Malback se présente en ces lieux, avec pour offrande à la cause de Centrifugue (mâtin, quel blog !), de superbes enluminures présentant la vie de Jésus comme vous ne l’aviez jamais lue auparavant.

Oui, Jésus. Rien que ça.

Pensez donc que, pour votre serviteur, la décision de publier ces documents fut sujette à un sévère cas de conscience.

La première réaction fut proche d’une réaction allergique. Réaction que nous pourrions schématiser par ceci :

Jésus => religion => dogme => ennui

Or l’ennui n’a pas droit de cité en ces lieux. Il y a le JT de Jean-Pierre Pernaut pour cela.

Mais, surmontant mes a priori religieux, et misant sur la bonne foi du sieur Malback, je me suis résolu à me plonger dans la vie de ce Jésus Christ 1.

Et ce fut la révélation : Jésus était un fait un chic type. Un peu naïf mais sympa comme tout. Se promenant à la fraiche, décontracté du gland 2 Son seul souci c’est qu’il était un aimant à emmerdes. Mais les emmerdes, avec le recul propre à tout homme (ou femme) de bon goût, ne sont elles pas une porte vers l’humour ? Et donc le rire. Et donc l’enthousiasme !

Encore un miracle : Johnny Hallyday sur Centrifugue !

Le sort en était donc jeté. Cette vie de Jésus se devait d’être publiée. Pour l’édification des masses. Par reconnaissance du talent de mon camarade Malback. Et parce que ca fera sûrement plaisir à ma mère de voir Jésus sur ce site.

Mais trève de bavardages, admirez plutôt :

Pendant que vous y êtes, lisez aussi :

Notes:

  1. Et la caravane passe. Désolé, je me devais de la faire celle là
  2. Blasphème !