L’odyssée numérique d’un assoiffé de sons #1 Les mastodontes de la musique en ligne

janvier 30th, 20104:09 @

0


L’odyssée numérique d’un assoiffé de sons #1 Les mastodontes de la musique en ligne

Muni de son coupe-coupe (ou plutôt de sa souris hors d’âge), votre dévoué serviteur a décidé de pénétrer dans la jongle d’Internet. Son but : dénicher au péril de ses oreilles des oasis pour l’internaute en quête de nouvelles sonorités. Et si possible sans avoir besoin au préalable de débourser un cent, crise oblige. Webradios ou podcasts musicaux, tenus à bout de bras par des amateurs passionnés aux quatre coins de la Toile, seront régulièrement dévoilés pour votre plus grand bonheur auditif. Mais avant de quitter la civilisation, il s’agit déjà de la connaître. Commençons donc par un bref aperçu des sites les plus importants de musique en ligne.

Les sites de musique à la demande
Grâce à des partenariats avec les grandes majors du disque, ces sites donnent la possibilité aux internautes d’écouter gratuitement de la musique. Mais leur intérêt est de fonctionner sur le principe de la radio personnalisée.

Après création d’un compte, l’auditeur construit au fur et à mesure de son utilisation une radio la plus proche de ses goûts. Pour chaque morceau ajouté à sa liste de lecture, le site propose des artistes similaires en se basant sur les goûts des autres internautes.

Si vous aimez par exemple Marvin Gaye, le site va rechercher les autres personnes qui apprécient également cet artiste et vous présentera une liste de groupes les plus écoutés parmi eux. Il est également possible d’échanger des playlists ou d’écouter celles des autres membres. Ces sites sont un bon moyen de découvrir de nouveaux artistes de façon très accessible, en particulier pour les personnes déja habitués aux réseaux sociaux comme Facebook ou Myspace.
Sites : Deezer LastFM Pandora Launchcast

Les plates-formes de webradios
Parmi les principaux sites, on peut mentionner ComFM, une plate-forme qui a l’avantage d’être en français. Elle regroupe des radios nationales mais également internationales. Radio-Directory offre un vaste choix de stations, y compris venant de pays comme l’Azerbaïdjan ou les Bahamas, mais l’interface reste très aride. Plus important, les moteurs de recherche de ces deux sites sont peu adaptés pour des styles de musique pointus.

C’est au final Live365 qui s’avère la plus pratique à l’emploi et propose le plus grand choix. Créée en 1999, elle regroupe plusieurs milliers de radios différentes, avec un nombre d’auditeur mensuel de quatre millions. Il suffit de lancer une recherche par genre ou par mot-clé pour voir s’afficher une sélection de radios, celles-ci étant accessibles sans avoir besoin de lecteur audio sur son ordinateur.

En contrepartie de la gratuité de l’écoute, des spots de promotion de Live365, peu envahissants, entrecoupent les émissions. Une formule d’abonnement est proposée, supprimant les publicités et offrant un plus grand choix de radios. Et il est possible d’acheter en ligne les chansons écoutées. Seul regret, une programmation musicale qui tourne en rond passé une heure d’écoute. L’auditeur peut cependant voter pour ou contre une chanson, afin de faire évoluer la programmation.

Dans le prochain épisode, place sera faite à des émissions à l’audience plus restreinte, mais beaucoup plus stimulantes.
Dessin, texte : Gwendal

Pendant que vous y êtes, lisez aussi :