Maison connectée, est-ce un danger ?

Nous vivons dans un monde ultra connecté. Nos téléphones, nos ordinateurs, bientôt nos frigos… Nous partageons en permanence nos données personnelles. Et bien souvent sans s’en rendre compte finalement. À l’ère des maisons connectées, intelligente et automatisée, les experts en cybersécurité tirent la sonnette d’alarme. Quels sont les dangers des maisons connectées ? On vous explique.

maison connectée danger, les limites des objets connectés, objets connecté

Maison connecté, qu’est-ce que c’est ?

Le concept de maison connectée est très vaste. Cela peut aller de la mise en route du chauffage, au contrôle de robots ménager à distance. Cela concerne finalement les différents appareils que l’on peut maîtriser par la voix ou par application mobile. C’est ce qu’on appelle la domotique. Quel est le danger principal d’une maison connectée ?

Un objet connecté dit intelligent, est un objet vulnérable. La principale menace pour les consommateurs est le piratage informatique. Les hackers sont capables de récupérer toutes les données personnelles que vous avez pu configurer ou de simplement prendre le contrôle de vos objets.

Selon Avast, chaque mois, 3,5 millions d’attaques de logiciels malveillants sont détournées. Mais cela ne se résume pas à nos téléphones et ordinateur portable. Tous nos objets connectés ont leurs limites et peuvent éventuellement être la cible de cybercriminels.

Quels sont les avantages d’une maison connectée ?

La maison connectée est une véritable révolution. Elle permet de centraliser et d’automatiser un nombre important d’objets intelligents du quotidien. Il faut toutefois noter qu’équiper sa maison requière un budget assez conséquent.

Mais pas que. La maison intelligente permet premièrement de réaliser de belles économies d’énergie et donc d’argent. Qui plus est, grâce à l’optimisation de l’énergie, les maisons connectées nous permettent de réduire notre impact sur l’environnement.

Secondement, la domotique offre un confort de vie non-négligeable. Contrôler son électroménager depuis son canapé, est un sacré avantage.

Troisièmement, la maison connectée permet de sécuriser et de protéger notre foyer. Système de vidéosurveillance, alarme, détecteur de fumée… Une simple notification vous alerte sur votre smartphone en cas de danger imminent. Et si vous avez oublié d’éteindre la lumière en partant, vous pouvez l’éteindre à distance.

Les objets connectés représentent-ils un danger pour ma santé ?

Les maisons connectées seraient un danger pour notre santé. Les ondes électromagnétiques constituent un poison lent pour l’homme. Plus l’on possède d’objets connectés, plus nous sommes exposés à ces ondes. Lorsque tous vos gadgets fonctionnent aux ondes électromagnétiques, elles peuvent parfois dépasser les 2 ou 3 V/M. Le seuil maximal légal pour la téléphonie mobile.

Elles peuvent provoquer le dérèglement de prothèse tel que le pacemaker, mais aussi des effets sur les prothèses de hanches ou implant dentaire. Aucune étude à ce jour n’a pu prouver que la téléphonie mobile pouvait provoquer un cancer en cas d’exposition excessive.

En revanche, si cela s’avérait exact, il en serait de même pour les objets connectés. Ainsi, une exposition trop importante aux ondes électromagnétiques peut potentiellement provoquer des migraines, des irritations aux yeux ou des troubles du sommeil.

maison connectée danger, les limites des objets connectés, objets connecté

Quels sont les dangers des objets connectés ?

Les avantages de la maison connectée sont donc nombreux. Pour autant, elle présente quelques risques également, qu’il est important de connaître.

Mes appareils connectés sont-ils sécurisés ?

Pour que l’installation d’objets connectés soit simple et évolutive, les fabricants délaissent la sécurité de leurs produits malgré les réglementations. C’est ainsi que votre vie privée peut devenir publique.

D’après des documents révélés par WikiLeaks, les services des renseignements américains auraient déjà la possibilité de prendre le contrôle des micros de téléviseurs connecté ou encore de téléphone, pour espionner.

De la même manière, un cybercriminel pourrait hacker vos appareils intelligents, vos caméras de surveillance ou vos serrures connectées. Ainsi, malgré un système complet de sécurité, votre maison serait très vulnérable.

Les objets connectés disposent d’un microprogramme. Si ce programme comporte des erreurs ou des portes dérobées, il peut être attaqué en toute impunité. Le célèbre hacker Jack Barnaby, a brillé par ces piratages et notamment celui d’un pacemaker.

Votre maison pourrait donc être contrôlée à distance par un inconnu qui pourrait vous priver de café, vous surveillez grâce à vos caméras ou encore empêcher les portes de s’ouvrir.

Les risques de cyberattaques sont-ils élevés?

Bien évidemment, il est tout à fait possible que vos objets soient hackés. De la même manière que pour un ordinateur portable ou un téléphone, le risque encouru par les objets connectés est réel.

Cependant, il faut relativiser. Premièrement les cambrioleurs ne sont pas tous des geeks et secondement les cyberattaques restent rares chez les particuliers.

Vous avez certainement plus intérêt à vous protéger grâce à la domotique que de risques d’être piratés. Si vraiment un cybercriminel voulait récupérer vos données, votre ordinateur serait surement la première cible.

Pour autant, la majorité des foyers possèdent un ou plusieurs ordinateurs sans vivre dans la peur d’être attaqué. Ce sont des risques à prendre en considération, néanmoins, ils sont rares et surtout ils peuvent être considérablement minimisés grâce à des techniques efficaces.

Comment sécuriser sa maison connecté ?

Utilisation de pare-feux

Les pare-feux permettent de protéger votre adresse IP derrière une adresse globale. Chaque objet connecté doit être protégé individuellement, il est recommandé d’utiliser différents terminaux. Ainsi, si l’un d’eux est attaqué, les autres resteront protégés.

Mise à jour de mon firewall

Le système de protection firewall (qui veut dire pare-feu en anglais) doit être mis à jour régulièrement. Pour vérifier que vous n’avez pas de retard dans les mises à jour, vous pouvez vous rendre directement sur le site du fabricant de l’objet en question.

Sécurisation de mon réseau internet

Afin de minimiser les risques, vous allez devoir protéger vos réseaux des accès non autorisés. Cela passe par l’utilisation d’un mot de passe sécurisé et de la mise en place d’une requête code PIN. Évidemment, on protège son téléphone et son ordinateur contre les virus.

Mais pensez également à vérifier que les pages internet sur lesquelles vous vous rendez sont cryptées. Pour reconnaître une page sécurisée, il suffit de vérifier que son adresse commence par https://. C’est impératif, surtout quand il s’agit de site où vous saisissez des données telles que vos coordonnées bancaires.

Méfiez-vous aussi des assistants vocaux. Il est conseillé de modifier le mot d’activation et d’activer une vérification pour tout achat.

Sécurisé mon réseau privé virtuel

Configurer votre propre réseau privé virtuel pour protéger votre box Wi-Fi. Cependant, cette manipulation peut s’avérer complexe pour les novices en informatique. Sinon, vous pouvez simplement vous équiper d’un réseau de qualité.

Vous pouvez trouver plus d’informations à travers ce site.

Cette vidéo vous présente le Home Keeper de Somfy :

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *