Mème pas mal : Henri Guillemin

août 12th, 20122:53 @

3


Mème pas mal : Henri Guillemin

Un mème pas mal express consacré à l’historien Henri Guillemin, découvert par hasard en regardant la dernière émission d’Arrêt sur images consacrée au blogueur Etienne Chouard 1. Un chic type qui vous fait revoir l’histoire officielle sous un autre angle. Et c’est plutôt salutaire.

Pour le détail sur sa vie, son oeuvre, vous pouvez vous rendre sur sa page wikipedia ou sur cette page perso  mais le plus intéressant est de souligner ici les talents de conteur du monsieur qui, tel Alain Decaux, vous plonge dans des périodes historiques avec une passion certaine.

Je commence tout juste la vision de ses émissions mais, pour l’instant, c’est du bonheur total pour l’historien qui sommeille en moi. Surtout que le monsieur, outre des récits blindés d’archives et de témoignages, aborde son travail sous un angle qui n’est pas pour me déplaire.

A l’instar de l’historien américain Howard Zinn, dont vous devez vous procurez son excellent ouvrage Une histoire populaire des Etats-Unis d’Amérique, Henri Guillemin porte sur l’histoire que l’on enseigne à tous les collégiens et lycéens, et qui restent ensuite par bribes dans caboches de fiers adultes, un regard des plus critiques.

Si en théorie l’histoire se veut étude des faits du passé de façon objective, impartiale, en pratique, celle-ci, suivant les pays et les époques, ne retient bien souvent que la vision des vainqueurs, des puissants. Que ce soit la colonisation, la conquête de l’Ouest, les deux guerres mondiales et bien d’autres événements historiques, seule la parole de celui qui a su s’imposer persiste. Et créé ensuite des mythes, des idées reçues dont, bien souvent, le but n’est que consolider le pouvoir de ces vainqueurs.


Je vous conseille donc de plonger dans les Dossiers de l’histoire, série d’interventions de ce chic type d’environ 30mn chacune réalisées dans les années 60-70 et consultables sur le site de RTS, la Radio Télévision Suisse. De la Révolution française à Pétain, en passant par Napoléon et la Commune, cela devrait occuper vos soirées près de l’atre. Et aider à décaper certaines idées fausses.

Sur ce, je m’en vais m’enquiller la dizaine d’épisodes restants consacrés à Napoléon. Et la bonne journée !

Texte, dessin : Gwen

 

Pendant que vous y êtes, lisez aussi :

Notes:

  1. émission que je conseille au passage si vous êtes abonnés