→ Subscribe
Mème pas mal : la cowbell →  avril 9, 2011

Mème pas mal un peu particulier car il s’intéresse cette fois à un instrument denigré : la cowbell (ou cencerro en bon français). Un instrument basique dirait-on au premiers abord mais qui a la faculté de s’adapter à tous les genres musicaux, pour le bonheur de nos oreilles. Alors allons y, car comme disait le grand Christopher Walken : “I got a fever and the only prescription is more cowbell !”

Ragga-jungle et raggacore : le reggae sous amphétamines →  avril 4, 2011

Punk, hip-hop, funk ou pop, la musique techno est par nature ouverte aux mélanges de styles et le reggae et ses sous genres (dancehall, dub ou raggamuffin) n'ont pas non plus échappé aux oreilles des DJ. Débutant avec la jungle au début des années 90, ce mariage continue depuis à suivre son chemin, pour le plus grand bonheur de ceux qui apprécient le reggae mais qui rechignent à s'avachir dans leurs sofas. Petit tour d'horizon.

Mème pas mal : Benoît Poelvoorde →  mars 30, 2011

Nouvel épisode de notre rubrique Mème pas mal, consacré aujourd’hui à Benoît Poelvoorde. Un peu comme pour le papier sur Franquin, ce choix n’est pas évident car l’acteur belge a acquis depuis quelques années une reconnaissance populaire (notamment avec Podium ou Astérix aux Jeux Olympiques). Je vais donc vous éviter un texte exhaustif sur lui et m’attacher plutôt à vous faire découvrir Modèle déposé. Un spectacle qui devrait ravir les fans du Poelvoorde irrévérencieux et délicieusement détestable.

Chronique CD : Eleventh He Reaches London – Hollow be my Name →  mars 29, 2011

Bien que perdu au fin fond de l'Océan Pacifique, l'Australie s'est également engouffré dans la veine « post » (post-hardcore, post-métal et post-rock). Une surprise pour un auditeur dont le regard se braque habituellement vers les Etats-unis ou l'Angleterre. Et le groupe Eleventh He Reaches London, avec son album Hollow be my Name, est une surprise qui fait un bien fou. Un son résolument puissant, des mélodies entêtantes qui empruntent à la folk et de la sincérité. De quoi faire surgir les noms si doux de Fugazi ou Pelican.

De la mutation de Centrifugue quater : le dessin-article →  mars 21, 2011

Encore du neuf sur Centrifugue.fr avec un fantabuleux nouveau concept : le dessin-article. Et quoi de mieux que de débuter avec l'un de mes groupes préférés : Bad Brains. Pour en savoir plus, rien de plus simple : passez au deuxième paragraphe.

Le tout petit guide du jazz →  mars 16, 2011

Ne soyons pas sectaire, toutes les musiques ont (heureusement) droit de cité sur ce blog. Et, même si l'auteur de ces lignes regarde le jazz avec autant d'admiration que d'ignorance, voici quelques liens utiles pour ceux qui voudraient découvrir les joies du ragtime, du hard bop ou du free jazz.

Mème pas mal : DJ Luna C →  mars 3, 2011

Le hardcore avec des grosses guitares c’est enthousiasmant. Et j’ai déja eu l’occasion de m’en faire l’apôtre à plusieurs reprises. Mais le hardcore avec des grosses machines ca peut l’être tout autant. Si l’on dépasse l’image peu amène que cette musique se coltine. Petit trip donc dans l’electro et en particulier l’un des adeptes anglais du “happy hardcore” : DJ: Luna-C. Allez souriez. Et dansez.

L’Oeil du cyclone : le troisième oeil cathodique →  mars 1, 2011

Petit break avant la quatrième partie de mon dossier spécial Timothy Leary mais restons dans la domaine du psychédélisme avec une émission qui a marqué durablement votre serviteur : L’Oeil du cyclone. Diffusée sur Canal + dans les années 90, cette émission peut se targuer d’être, encore aujourd’hui, l’une de plus originales qui soit dans le PAF. Variété des sujets traités, réalisation inventive, ton décalé : L’Oeil du cyclone fut une ouverture prodigieuse pour nombre de téléspectateurs, un précurseur en France d’Internet. Retour donc sur cette bouffée d’air frais cathodique, avec les témoignages de deux des créateurs de cette émission : Alain Burosse et Jérôme Lefdup. Abibibibiiiiiiiiii !

Otomo : fils rebelle de Tezuka →  février 20, 2011

Si l’on peut considérer Osamu Tezuka comme le père du manga, son fils rebelle et tout aussi talentueux pourrait très bien être Katsuhiro Ôtomo. Mondialement connu avec son chef d’oeuvre-fleuve Akira, Ôtomo n’est pourtant pas aussi prolifique que Tezuka (qui le pourrait d’ailleurs ?). Ce qui rend d’autant plus intéressant la sortie en France de Katsuhiro Otomo […]

Mème pas mal : Women, snakes and stalkers →  février 15, 2011

C’est l’histoire d’un type qui tombe sur un blog étrange. Etrange par son nom déja : Women, Snakes and Stalkers (Des femmes, des serpents et des admirateurs). Et étrange par son contenu : des photos de couvertures de livres iraniens et indiens issus de la bibliothèque Regenstein, à l’Université de Chicago. Mais comme le créateur du blog ne sait pas lire ces langues, il trouve un nom encore plus étrange à chaque couverture.