Bad Brains : la fureur du rasta-punk

Bad Brains, groupe américain de punk-hardcore, peut se targuer d’être un mythe de la scène des années 80. Combinant la rage du punk et le reggae politique d’un Bob Marley, le combo de Washington DC offre un mélange inédit qui, jusqu’ici, n’a pas été égalé (si ce n’est le groupe Skindred). Le groupe, par son approche radicale en terme de musique, a influencé depuis des artistes aussi divers que les Beastie Boys, les Red Hot Chili Peppers, Moby ou les Smashing Pumpkins. Houuuu ! The big Take Over

15 janvier 2014

Exploited : Wattie, le vilain petit canard à crête

Fin des années 70, la folie punk en Angleterre passe de mode. Radios, télé et journaux ont fait leurs choux gras des provocations des Sex Pistols et se tournent désormais vers des genres musicaux plus respectables (New wave, ska ou revival mod). Mais les graines estampillées « no future » et « do it yourself » sont plantées dans le pavé anglais. L’une d’entre elle, répondant au doux nom d’Exploited, deviendra ainsi le symbole d’une contestation qui n’en a pas fini de dépeindre un pays désossé par Thatcher et le libéralisme triomphant. Lumière donc sur ce groupe beaucoup moins connu (et reconnu) que les traditionnels Pistols et Clash, et en particulier sur son chanteur, Wattie Buchan, incarnation vivante de la rage.

2 avril 2012

Grunge, le son de la génération X (1985-1995) : les influences musicales

Deuxième partie de la chronique consacrée au grunge lancée cet été et, chers lecteurs de Centrifugue, place cette fois aux influences musicales qui ont sculpté ce mouvement plein de rage, de desespoir et de bière tiède. Mais je laisse ma place à mon estimé confrère Croquemart, aka Ston3r, qui a prouvé ces dons de guide à l’oreille perçante et aux phrases délicatement chantournées. Allez hop, je m’efface, et place au spécialiste.

21 septembre 2011

Le tout petit guide du jazz

coltrane.jpgNe soyons pas sectaire, toutes les musiques ont (heureusement) droit de cité sur ce blog. Et, même si l’auteur de ces lignes regarde le jazz avec autant d’admiration que d’ignorance, voici quelques liens utiles pour ceux qui voudraient découvrir les joies du ragtime, du hard bop ou du free jazz.

16 mars 2011

Mème pas mal : DJ Luna C

Le hardcore avec des grosses guitares c’est enthousiasmant. Et j’ai déja eu l’occasion de m’en faire l’apôtre à plusieurs reprises. Mais le hardcore avec des grosses machines ca peut l’être tout autant. Si l’on dépasse l’image peu amène que cette musique se coltine. Petit trip donc dans l’electro et en particulier l’un des adeptes anglais du “happy hardcore” : DJ: Luna-C. Allez souriez. Et dansez.

3 mars 2011