→ Subscribe


Browsing Tag »loutre«

Bwitologie : la loutre →  mai 27, 2014

Le propriétaire de ce blog étant actuellement sujet à des hallucinations le faisant voir Timothy Leary partout, le professeur Graznok a bien voulu retarder une expédition en Palombie le temps qu’il se repose. Spécialiste émérite en bwitologie, il en profite aujourd’hui pour nous entretenir d’une bêêête ô combien incontournable : la loutre. Celle-ci est en effet considérée par tous les spécialistes comme l’animal le plus cool de la Création. Après vous avoir présenté brièvement cette bêête, ses us et coutumes ainsi que sa symbolique, le professeur Graznok vous expliquera comment la loutre surclasse ses rivaux. Alors suivons ses traces !

Bwitologie : yokai, bakemono et autres monstres japonais →  janvier 10, 2013

Cela faisait un moment que je n’avais pas reparlé du Japon. Or, tout comme croiser les effluves, c’est mal. Une faute désormais réparée avec un petit sujet sur les yokais. Un terme un peu fourre-tout qui regroupe esprits, démons et autres monstres propres à la culture animiste japonaise. Pas de description exhaustive ici, mais plutot une invitation à la rencontre de ces bêtes étranges, que cela soit par la fenêtre du web, du dessin ou du cinéma. Ikimasho!

Bwitologie : le carcajou →  novembre 23, 2012

Deuxième article de notre nouvelle section consacrée à la bwitologie. Et, après le boeuf musqué, restons dans des contrées nordiques, sur les traces d’un animal mystérieux, j’ai dénommé le carcajou. Appelé également glouton, wolverine chez les anglophones ou “Le Freddy Krueger des forêts” (Copyright Moyen Man), cet animal est considéré, en partie à tort, comme l’animal le plus féroce du Grand Nord. Solitaire et mystérieux, cet animal “périphérique” a donc droit à un petit coup de projecteur.

Back to California : It’s bwitology time ! →  août 23, 2012

Chers amis, bonjour ! Comme promis, le compte-rendu du trip californien sera placé aujourd'hui sous le signe de la bwitologie. J’ai en effet eu la chance lors de ce voyage de croiser le chemin du professeur Graznok à San Francisco, alors qu’il revenait d’une expédition au Yucatan. Un peu contrit de ne pas avoir donné de nouvelles depuis plusieurs mois, il a accepté de traquer avec moi les spécimens californiens dignes de figurer dans sa discipline. Et voici donc le fruit de ces recherches, le tout illustré de magnifiques clichés de votre serviteur.