West Coast Hip hop vs East Coast Hardcore Round 1

juillet 8th, 201111:50 @

1


West Coast Hip hop vs East Coast Hardcore Round 1

Nouvelle mutation sur Centrifugue avec rien moins qu’une fusion de blogs. Un affrontement au sommet entre Moyenman et votre serviteur. West Coast hip hop dans le coin gauche. East Coast hardcore dans le coin droit. Un clash façon David Rodigan. So let’s get ready to ruuuuuuuuumble !

L’émulation. Saine et joyeuse. Voila ce qui redonne un coup de fouet alors que l’on se desespère de ne pas offrir le pain quotidien à ses lecteurs. Ces lecteurs qui vous regardent l’oeil humide quand, actualisant la page d’accueil, ils ne voient rien venir. Et c’est dans ce genre de moment qu’il faut faire appel à un super héros. Mais Superman, Batman et ses potes étant actuellement en train de régler la crise de la dette grecque, ce fut un autre sauveur de l’humanité qui apparut : Moyenman.

Outre ses prodigieuses capacités moyennes, comme celle de faire rire à ses dépens ou d’être une encyclopédie du cinéma, ce superhéros des internettes anime depuis plus de trois ans un blog musical de bon goût (et un autre de moins bon goût). Son premier acte de bravoure se manifesta par un chapitre sur la saga du Dr Dre. Tellement bon que la jalousie s’empara de moi. C’est qu’il pourrait me piquer des lecteurs ! Et les détourner de la sainte voie du hardcore avec ses beats impies.

L’affrontement était donc inévitable.

Le Jugement de dieu fut une solution envisagée. Mais se battre torse poil avec une épée de 30 kilos, c’est un coup à se choper une pneumonie et un lumbago.

Le lancer de dés également. Mais c’est trop confidentiel.

Restait donc une solution. Nous battre avec nos vraies armes : notre capacité à saouler les gens en leur balançant du son tout en leur braillant dans les oreilles, avec un sourire de gosse, “c’est génial !”. Le tout étant suivi généralement, face à la moue dubitative de l’auditeur, d’un “toute facon t’y comprends rien”.

Et notre monomanie géographico musicale. Car, comme les lecteurs attentifs l’auront remarqué, dans mon cas c’est plutôt Washington et pogo. Et dans le cas de mon collègue, c’est plutot la Californie 1.

Si les règles de cette joute ne sont pas encore affinées, le principe de ce duel est en tout cas fixé. A votre serviteur de trancher l’air, et la pauvre carcasse de mon adversaire, à coup de morceaux issus de la scène punk-hardcore East Coast. Et à ma future victime de tenter de parer les coups avec ces beats nonchalants venus de la West Coast.

Mais foin de bavardage et place à la musique. Et pour commencer, rien de tel que l’essence même du hardcore made in DC (et New York). Le groupe qui m’a foutu une telle claque que je me suis fendu déja d’un article et d’un dessin-article. J’ai nommé : Bad Brains

Allez mon bon ami, essaie d’éviter cette montée à la batterie insoutenable, ce chant de possédé et ces riffs de Dr Known qui renverront ton Dre à son internat.

Et en bonus, la version live, avec un son bien pourri comme toute bonne vidéo punk mais compensée par l’intensité de l’interprétation

Texte, dessin : Gwendal

Pendant que vous y êtes, lisez aussi :

Notes:

  1. Faut dire qu’il supporte mieux le soleil que moi